Intergastronom

Intergastronom

Accueil > Académies Nationales > Belgique

Belgique

Club royal des gastronomes de Belgique

 

Site Internet : www.clubdesgastronomes.be

 

Le Club des Gastronomes de Belgique a été officiellement constitué sous forme d’association sans but lucratif un soir de Saint-Sylvestre, le 31 décembre 1938 par un groupe de personnalités belges et françaises placées sous la présidence de Monsieur Pierre Morren.

 

Mais ses origines sont plus anciennes. Le Club des Gastronomes est l’émanation du « Club de la Bonne Auberge, » elle-même issue de la section belge de l’association française « Ligue des Cent mille » pour la défense du « bon manger. » La « Ligue des Cent mille » fut créée en France en 1928 et l’un de ses présidents fut l’Écrivain-gastronome Paul Reboux. C’est sous l’impulsion de Curnonsky, Prince élu des Gastro-nomes, que la section belge de la « Ligue des Cent mille » fut fondée en 1931 à Bruxelles. Le dîner de « baptême » eut lieu au Grand Hôtel du boulevard Anspach sous la présidence de Curnonsky.

 

C’est en novembre 1997 que Sa Majesté Albert II, Roi de Belgique, autorisa le Club à porter le titre de « Royal. » Il devint officiellement le Club Royal des Gastronomes de Belgique.

 

Dès le départ, le Club des Gastronomes eut pour objet de créer des liens toujours plus étroits entre ceux qui se préoccupent de transmettre aux générations futures la tradition du bien manger et des bons vins. Les statuts n’imposent pas une limitation du nombre des membres.
Selon André Jadin, ancien président, le portrait du membre idéal peut être brossé comme suit :

 

« Curieux de tout ce qui touche à l’art d’être à table, il s’efforce d’analyser ses sensations visuelles, olfactives et gustatives, d’apprécier les harmonies ou les contrastes de ce qui lui est présenté. Il aime déguster dans un cadre agréable à une table dressée avec goût et en compagnie de convives qui partagent son amour des bonnes choses. Il est sensible à la chaleur de l’accueil qu’on lui ré-serve, écoutant toutes les suggestions et n’en rejetant aucune a priori, sauf... s’il se sait allergique.

 

Il n’hésite pas à parcourir des dizaines de kilomètres pour déguster les plus suaves asperges de Malines récoltées par le maraîcher d’en face ou les langous-tines à la chair la plus délicate encore toutes humides d’eau de mer.

 

Il n’oublie jamais de témoigner sa reconnaissance à ceux qui ont œuvré pour son bonheur, sachant à la fois louer et suggérer. Il s’intéresse à la préparation des plats et, s’il est doué, n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour faire d’autres heureux.

 

Conscient que les vraies joies se partagent et que la table devient le dernier refuge d’un certain art de vivre, il est sensible à l’amitié qui peut lier les convives, sachant à la fois les écouter et leur parler. »

 

La première édition après la Guerre de « L’Échanson des Gourmets, » en mai 1946.

 

Le Club organise régulièrement, en principe mensuellement, des déjeuners et des dîners dans des restaurants sévèrement sélectionnés par le Conseil d’Administration. Le Président ou un Administrateur porte l’entière responsabilité de l’organisation de chacune des manifestations. Régulièrement, un voyage est organisé dans une région viticole ou présentant un intérêt gastronomique notable.

 

Le Club a, pendant de nombreuses années, fait paraître une revue. Le 30 juin 1933, on salua le premier numéro d’une revue hebdomadaire de Pâques à octobre : « La Bonne Auberge. » En 1938, elle devint bimensuelle. À partir du 1er janvier 1939, le Club des Gastronomes eut son bimensuel : « La Bonne Table. » Après la guerre, elle changea de nom et devint « L’Échanson des Gourmets, » dont le dernier numéro parut en janvier 1962.

 

À partir de 1955, le Club commença à attribuer deux prix aux restaurateurs. Il le fait toujours avec son « Prix Crystal » le « Prix au Chef de l’Avenir » soutenu par l’Académie Internationale de la Gastronomie.

 

L’ambition du Président et du Conseil d’Administration est de faire du Club Royal des Gastronomes de Belgique un lieu d’épanouissement d’un humanisme et, à l’aube de ce nouveau siècle, d’assurer la transmission de ce patrimoine à la nouvelle généra-tion. Le Club ambitionne également de faire la promotion nationale et internationale des jeunes restaurateurs talentueux.

 

Un guide gastronomique pour la Belgique édité par La bonne Auberge, ancêtre du Club.

Le « Club des Gastronomes » a été officiellement créé le 31 décembre 1938 devant M. Georges Le Cocq, notaire à Ixelles. La création a été publiée dans le « Moniteur belge, » le Journal officiel du Royaume de Belgique le 14 janvier 1939.

 

Belgique

info@clubdesgastronomes.be

  • Note d'information n°43

    Janvier-Décembre 2021

  • Note d'information n°42

    Mai-Décembre 2020

  • Note d'Information n°41

    Janvier- Avril 2020

  • Note d'Information n°40

    Octobre-Décembre 2019

  • Note d'Information n°39

    Juin-Septembre 2019

  • Note d'Information n°38

    Mars-Mai 2019